Archives pour la catégorie Informations

trucs et astuces

- Pour avaler pencher le menton sur le thorax afin d’éviter les fausses routes 

- Mettre un coussin fin sous les mollets pour réduire l’appui des pieds sur le lit 

- Boire un grand verre de jus de canneberge le matin  pour lutter contre les infections urinaires .

- pour se déplacer il existe la Joélette très agréable pour les handicapés , plus dur pour les accompagnants

                                 62350_1648934222863_5455390_n

REVAHB, DERNIERES DE CETTE ASS.DE VICTIMES DU VACCIN HB

REVAHB, DERNIERES DE CETTE ASS.DE VICTIMES DU VACCIN HB dans Informations doc revahb.doc.

Tiralos et hippocampes, joelettes

tiralo1.jpg 

Sur certaines plages de la côte d’Azur, Vendée, côte basque jusqu’à Hendaye (ici sur la photo, note 10/10), et dans notre département: au Havre, Dieppe et Fécamp, existent des handiplages avec « handiplagistes », parking aménagé à proximité, douches adaptées qui nous permettent de voguer sur la mer et de nager pour ceux qui le peuvent encore.

Bravo aussi à San Sebastian où l’on peut se promener tout le long de la Concha et visiter le merveilleux « aquarium » où passer sous les requins, raies mantas ou près des congres est un vrai régal à consommer sans modération!

Finir par le concours international pyrotechnique!

 artifice.jpg

Plus près de nous, à Rouen, la piscine du Boulingrin ouvre ses portes aux handicapés de 16h à 17 h le vendredi et le maître nageur aide l’accompagnant à la mise à l’eau et prodigue des conseils utiles ; en outre, le tarif est réduit pour les handicapés, et gratuit pour les accompagnants! Se retrouvent alors hémi et paraplégiques, aveugles…

A St Etienne du Rouvray et à Mt St Aignan, les  piscines sont aménagées, avec système de mise  à l’eau pour personne en fauteuil.

 Une autre expérience extraordinaire: celle de la joelette, du prénom de son inventeur, qui permet avec des accomgnateurs costauds d’appréhender tout type de chemin escarpé:   

  p10007281.jpg joelette.jpgp1000737.jpg p1000743.jpg

 

 

 

Matériel handicap

Sont à votre disposition: 1 fauteuil manuel muni du système Minotaure (le rendant électrique)

                                    1  scooter                                                                                                                   

                                    1 scalamobile

                                   2 fauteuils manuels,

                                   2 déambulateurs (avec et sans roulettes),

                                   1 siège de bain électrique,

                                   1 table de lit,

                                   des couches grande taille,

SEP et emploi

SEP et emploi  dsc01131.jpg   Les problèmes évoqués seront différents selon l’âge de survenue du diagnostic. Nous n’envisagerons bien sûr que les cas de figure où un travail peut être maintenu, sans nuire à l’individu, au contraire celui-ci pouvant être retenu comme revalorisant contribuera à son épanouissement, voire à la stabilisation de son état (il ne semble pas nécessaire de rappeler la toute puissance du psychisme sur l’évolution de la maladie….).      Les différents scénarios dépendront de :

    • l’âge de l’individu,
    • la taille de l’entreprise et la politique de celle-ci en matière d’emploi
    • le type de handicap présenté,
    • la formation de la personne, actuelle et envisageable dans un proche avenir (qui doit dans la mesure du possible correspondre à une évolution de carrière  et non à une régression)


L’âge :

Le jeune encore en formation : dans tous les cas de nouveaux diagnostiqués, il faut insister sur les formes bénignes, qui représentent 20% des cas, celles qui n’ont pas de lendemain malgré une première crise parfois apparemment sévère, que chaque individu en matière de SEP a sa propre histoire dont il demeure l’acteur principal, et que, même si c’est plus facile d’occulter, il vaut mieux envisager le pire comme le meilleur, ce qui évitera de se retrouver dans des impasses sans aucune issue si ce n’est l’appel à l’aide organisée plus ou moins bien dans notre société.

Exemple : un étudiant en dentaire envisagera plutôt la filière enseignement ou recherche que l’exercice de la profession, quitte à rallonger quelque peu ses études.

                  L’apprenti coiffeur devra revoir entièrement sa formation, mais il en est de même pour tous les allergiques…

Le jeune embauché : le médecin du travail, tout comme le médecin traitant et le neurologue, éventuellement le médecin conseil de la SS doit toujours avoir la même volonté de prévoir le long terme, c’est-à-dire suggérer vivement une formation complémentaire ou une réorientation professionnelle.

Exemple : l’aide soignante, qui ne pourra à terme soulever ou soigner les malades pourra peut- être envisager une formation complémentaire en secrétariat médical.

C’est là qu’il faut exercer toute sa force de conviction et avoir tous le même langage, les écueils sont nombreux car presque tous les jeunes veulent « oublier », et continuer leur parcours comme si de rien n’était…

Le salarié d’âge « mûr » : il connaît sa deuxième poussée, ou une forme secondairement progressive, il devra se ménager, utiliser au maximum le mi-temps thérapeutique (moitié rémunéré par l’employeur, moitié par la SS), la complicité du service médical de son entreprise (repos dans l’infirmerie), ou de ses collègues préférés qu’il aura informés afin qu’ils comprennent sa fatigue qui entraîne une baisse de rendement, comme il est bon de le faire en cas de diabète (connaître les signes de l’hypoglycémie) ou d’épilepsie (savoir mettre en position latérale de sécurité). En aucun cas il n’y a d’obligation d’informer la hiérarchie !

Selon le type de handicap, le médecin du travail pourra solliciter un cabinet d’ergonomie ou utiliser ses propres connaissances pour des situations simples, des problèmes d’accessibilité au poste de travail, sans oublier les toilettes adaptées à proximité et la restauration.

l’AGEFIPH (Association nationale de Gestion des Fonds Pour l’Insertion Professionnelle des Handicapés) pourra être sollicitée pour tout ce qui concerne le financement pour le maintien au travail :l’aménagement du poste de travail, y compris l’aide à l’achat d’un véhicule aménagé ou l’aménagement de son propre véhicule, le financement du permis spécial, et le transport en taxis en attendant….Il  faut rappeler qu’il importe de ne pas être dangereux pour soi-même ni pour autrui, ni au travail, ni sur la route !

Le salarié à qui il ne manque que quelques annuités : c’est au médecin du travail, à voir avec ses collègues de ville qui connaissent aussi le patient s’il est mieux pour lui de poursuivre son activité professionnelle, éventuellement à mi temps, ou d’envisager l’arrêt longue maladie, l’invalidité puis la mise à la retraite. Il faut là encore beaucoup de doigté pour aider à prendre la bonne décision, dictée par le psychisme et l’intérêt financier. Bien sûr, il convient d’aider le salarié à verbaliser toutes les éventualités.

Dans tous ces cas de figure, nous devons bénir l’informatique qui permet à beaucoup de poursuivre ou reprendre une activité, car tous les aménagements avec cet outil sont envisageables, y compris le travail à domicile rythmé par les aléas de la maladie, et loin du stress, à étudier au cas par cas.

La taille de l’entreprise et sa politique :

Il est évident que de celles-ci dépendront les conditions de maintien dans l’emploi, de reclassement, éventuellement de reconversion du salarié, à ce niveau là, on ne peut agir que sur la philosophie de tous les partenaires en parlant des handicapés et du rôle social que chacun a envers eux, lors des réunions des comités d’hygiène et de sécurité, dans le rapport annuel, au cours éventuellement des commissions spécialisées du comité d’entreprise….

Toujours, il faut inciter les sclérosés en plaques à se faire reconnaître travailleurs handicapés auprès de la COTOREP (maintenant mdph) , rappeler aux employeurs qu’ils ont une obligation d’emploi de 6% de travailleurs handicapés et que c’est mieux de conserver ses salariés handicapés intra-muros que de faire appel à des CAT ou atelier protéges ou de cotiser pour s’en dispenser.

Le type de handicap :

Qu’il s’agisse de paraparésie, de troubles visuels ou urinaires, intestinaux….Il n’est qu’un symptôme difficile à gérer car fluctuant et complètement invisible, souvent mal interprété : c’est la Fatigue. C’est, comme la douleur, un élément qu’il est presque impossible à graduer et là il n’y a pas de schéma unique, tout dépend du degré de tolérance et de compréhension de l’entourage professionnel. Il est vrai que les associations, en parlant beaucoup de ce maître symptôme de la maladie, ont un rôle fondamental.

Il est difficile pour beaucoup de bien portants de penser qu’un handicap peut être invisible.

La formation :

Là aussi, si l’entreprise est grosse, il y a un service « formation » qui peut énormément aider le médecin du travail. Sinon, il faut voir auprès de la COTOREP (mdph) ce qu’elle propose, toujours intégrer le maximum d’acteurs dans un projet professionnel cohérent, même s’il existe de grandes disparités entre départements.

En conclusion, la sclérose en plaques, comme tout autre handicap, doit s’inscrire dans une dynamique volontariste de l’entreprise, qui a, à un moment donné, intégré un certain nombre de salariés jeunes et sains, mais qui ne doit pas les rejeter parce qu’ils ont vieilli ou n’ont pu conserver leur capital santé, admettre donc qu’une certaine partie d’entre eux ont un parcours plus chaotique que les autres, qu’il convient d’aider et accompagner afin que l’Entreprise reste Humaine.

Michèle ALBOUY, médecin du travail

INFORMATIONS Sclérose En Plaques – maladies de Parkinson et de Charcot

 La sclérose en plaques

Maladie inflammatoire du système nerveux central qui affecte la myéline et l’axone dont l’étiologie est encore mal connue, probablement due principalement à des troubles du système immunitaire.  En France elle touche entre 100 à 150 / 100 000 habitants donc plus de 80 000 malades.    En Seine Maritime,  on se rapprocherait des 2 / 1 000 ! 1ère cause de handicaps des jeunes en France après les accidents de la route. De plus : 

  • Elle débute classiquement pendant la jeunesse, 
  • touche 2 femmes /1 homme, 

et touche principalement la race caucasienne

 La maladie de Parkinson 

C’est une affection dégénérative, rare avant 45 ans, touchant 1,5 % de la population de plus de 65 ans, qui atteint autant les hommes que les femmes. La lésion fondamentale est la dégénérescence d’un certain type de neurones : les neurones dopaminergiques. Ces neurones produisent de la dopamine, qui est une des substances neurotransmetrices du système nerveux. Elle intervient notamment au niveau de neurones responsables du contrôle des mouvements du corps. Il y a lors de la maladie de Parkinson un déficit en dopamine dans le cerveau et cela se manifeste par des troubles des mouvements. 

La maladie de Charcot 

La sclérose latérale amyotrophique, ou maladie de Charcot, est une maladie neurologique évolutive grave et handicapante. C’est une affection rare qui concerne une naissance sur 2 500. En France aujourd’hui, 8 000 personnes en sont victimes.  En temps normal, un premier neurone situé dans le cerveau envoie à un muscle l’ordre de se contracter. Cet ordre passe par un intermédiaire, un deuxième neurone situé dans la moelle épinière. Si l’un des deux est atteint, le muscle ne peut pas se contracter. Sa taille diminue progressivement, et il est alors impossible de bouger ses jambes ou ses bras. Dans la sclérose latérale amyotrophique, les motoneurones dégénèrent petit à petit. Ils se détruisent, sans que l’on sache pourquoi.  

LA MALADIE DE CHARCOT MARIE TOOTH:

C’est aussi l’une des maladies neurodégénératives les plus fréquentes (1/2500) décrite par les 3 personnes portant son nom, donc à la fin du XIXème siècle, elle est par contre beaucoup moins grave que la maladie d Charcot, touchant indifféremment l’homme ou la femme, à tout âge, héréditaire (dominante ou récessive) , lésant la myéline ou l’axone lui-même d’où une symptoatologie très variable.

sos alcool "La Source" |
Réflexologie et Bien Naître |
arlesfaitsesbulles |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | comité des fêtes Bosmie l'A...
| ASSOCIATION INTERCOMMUNALE ...
| blogafe